Mathilde, Bretagne

Au mois de septembre, je vivais une sacrée expérience en compagnie de Mathilde et de sa collègue Virginie .

Avec Mathilde, nous avions conversé à propos de la photo il y’a déjà quelques années et un jour, ce mail, ou elle m’annonce qu’elle veut faire un boudoir avec moi .

Ce jour là, je suis partie stressée, et j’ai essayé de ne pas le montrer, car ce jour là , j’allais photographier une photographe .

Ce jour là, j’allais prendre mon boost de l’année mais je ne le savais pas encore …

Etre photographe, c’est traverser des crises, et dire que cela ne nous arrive pas serait mentir … desfois on est en panne, on n’est pas inspiré, on se trouve nulle, et on se demande quand on va sortir de cette spirale infernale… pour sortir de là, il faut un déclic et souvent sortir de sa zone de confort .

Je n’avais pas fait de boudoir à l’extérieur depuis un moment et j’allais explorer un lieu inconnu mais déjà repéré il y a de cela 2 ans au moins .

Ce jour là j’allais photographier une photographe que je connais à peine, dont je connaissais à peine les traits et j’ai été transportée …

Parce qu’elle a ce petit côté unique qui fait qu’elle est elle, ce petit côté un peu grunge qui me rappelle quelqu’un que je connais très bien 🙂